Ton amoureux(se) c’est toi d’abord

C’est la fĂȘte des amoureux. On l’est tous n’est-ce pas ? Amoureux de son conjoint ou de sa conjointe, amoureux de ses enfants, amoureux de ses amis, amoureux de sa mĂšre, son pĂšre, ses frĂšres,…

Mais avant tout, on devrait ĂȘtre amoureux de soi-mĂȘme. Il y a cette question de j’ai beaucoup vu sur les rĂ©seaux sociaux ces derniers jours : « si on t’enlĂšve le mariage que te reste-t-il ? ». Cette question Ă©tait surtout adressĂ©e aux femmes… Pauvres de nous. 😁

Moi je vais la reformuler et je sais déjà que vous allez me trouver trÚs dure. Mais les vérités sont souvent trÚs dures.

Si on vous enlĂšve tout ce que j’ai citĂ© plus haut, votre conjoint, vos enfants, vos parents, vos amis, que vous reste-t-il ? La rĂ©ponse est simple. Il vous reste Vous.

À quel point vous aimez-vous ? À quel point vous connaissez-vous ? Si on vous enlĂšve tout ce que vous aimez, ou mĂȘme seulement la personne que vous aimez le plus, pourriez vous Ă  nouveau ĂȘtre heureux ?

Voici la phrase des amoureux, on le dit tous, on le pense tous. Personnellement je le dis à mes enfants: « je ne peux pas vivre sans toi. »

On l’a dĂ©jĂ  peut ĂȘtre dit Ă  un amoureux ou une amoureuse, au final il ou elle s’est barrĂ©(e) et il a fallu continuer.

Tout ça pour dire que la meilleure façon d’aimer une personne c’est d’abord de s’aimer soi-mĂȘme. S’Ă©panouir en marge de votre relation, donner sa libertĂ© Ă  l’autre et prendre la sienne, ça ne rend les retrouvailles que plus intĂ©ressantes.

J’ai une grande sƓur qui a 2 enfants. Elle ne vit que pour eux. Elle ne vit qu’Ă  travers eux. Elle ne peut pas laisser ses enfants dormir chez quelqu’un d’autre, mĂȘme pas chez ses parents. Quand elle sort, elle n’est pas tranquille, elle s’inquiĂšte jusqu’Ă  ce qu’elle rentre les retrouver. Mais la vĂ©ritĂ© est que c’est elle qui est en manque. Ses enfants eux s’amusent tout simplement. Je lui demande souvent si elle sait que ses filles devront partir un jour. Elles finiront par la quitter. Et que deviendra-t-elle ? Comment survivra-t-elle ? Ses enfants auront besoin d’air Ă  un moment ou Ă  un autre. Comment le prendra-t-elle ? Ce genre d’amour met une grosse pression Ă  celui qui le reçoit.

Il faut se trouver, il faut se retrouver. Se crĂ©er des moments pour soi. Aller au cinĂ©ma avec soi-mĂȘme, aller au restau avec soi-mĂȘme, ce faire beau ou belle pour soi-mĂȘme.

Je vais citer ici mon ami Steeve Ndiwa « JE ME SUIS FAIT UN POÈME OÙ J’AI DÉCLAMÉ MON AMOUR POUR MOI MÊME.
LÀ JE M’EN VAIS M’OFFRIR UN CADEAU.
#N’ART’CISSIQUE »

Ce qu’il appelle le #N’ART’CISSISME est justement cette capacitĂ© Ă  s’aimer, Ă  s’accorder la mĂȘme attention qu’on pourrait accorder Ă  l’ĂȘtre aimĂ©. Quand je lui demande pourquoi ? Voici ça rĂ©ponse :

« Je me suis rendu compte que dans mes relations de couple sa capote Ă©normĂ©ment parce que j’avais arrĂȘtĂ© de travailler sur moi mĂȘme, sur ma personne . Je me dis que c’est la base de ce narcissisme dont je parle. »

MĂȘme si a la base le narcissisme n’est pas quelque chose de trĂšs glorieux, tout comme l’Ă©goĂŻsme, nous devrions en avoir un petit peu pour se focaliser un temps soit peu sur nous mĂȘme.

Pour Ă©quilibrer tout çà, revoyons l’un des deux plus grands commandements: « aimes ton prochain comme toi-mĂȘme ». Cela veut tout simplement dire que si vous l’aimez plus que vous-mĂȘme, l’Ă©quation est faussĂ©e.

Pensez Ă  vous. Aimez-vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Étiquettes : , , , , , , ,